Graines de lumière – Actes du colloque

280

Graines de lumière – Actes du colloque 

Le Soufisme, voie spirituelle de l’islam, amène l’homme à explorer la réalité intérieure de la vie, de la religion, et surtout de lui-même. Discipline d’éveil, il ouvre la conscience humaine à l’universel, et oeuvre à la réalisation du projet divin placé en l’homme. Or, ce dernier, foncièrement distrait, ne cesse de renier toujours plus son rôle de « représentant de Dieu sur terre ». En témoignent les différentes crises globales, systémiques, qu’affronte l’humanité actuelle.

La célébration du centenaire de la Tarîqa soufie ’Alâwiyya, en juillet 2009, a contribué, nous l’espérons, à ce que l’humanité renoue avec l’essentiel, et dégage des perspectives plus avenantes. Maints domaines étaient donc concernés, égrenés sur les sept jours que dura le centenaire : la Terre,
l’éducation, la communication et les médias, la mondialisation, la Révélation, la spiritualité et le soufisme.

La Tarîqa ’Alâwiyya, fondée à Mostaganem (Algérie) en 1909 par le cheikh Ahmad al-’Alâwî, trouve, de maître en maître, son enracinement dans le modèle muhammadien. Mais elle ne visait pas tant, par cet événement, à commémorer le passé qu’à tracer des sillons de lumière, à anticiper des
solutions où la spiritualité puisse investir la matière.

Ahmad Ibn Mustafa Al Alawi (Al Alaoui) (1869 – 14 juillet ÃÍãÏ Èä ãÕØÝì ÇáÚáÇæí) ( 1934 ) est un maître soufi (cheikh tarîqa) originaire de Mostaganem dans l’ouest de l’Algérie. Il est le fondateur de l’un des plus importants mouvements soufis du XXe siècle siècle, la Darqawiyya Alawiyya, une branche de l’ordre Chadhiliyya.

Mis en ligne le : mar 28 septembre 2010

قد يعجبك ايضا المزيد عن المؤلف

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.